Culture scientifique

Projet "LES TÊTES EN L'AIR" :

                

Le lycée Françoise de Tournefeuille est en train de vivre une expérience unique. Il a été sélectionné ainsi que les lycées de Caen et Nancy Metz pour participer à une campagne de vol parabolique, projet parabole 2015 organisé par le CNES.

Intitulé "Les Têtes en l'air", il consiste à faire travailler les élèves de la voie professionnelle (3e prépa-pro) avec Mme Aubérix leur professeur de maths- physique, et ceux de la voie générale, ouverte cette année, (seconde 3) avec Mme Madelaine professeur agrégée de sciences physiques.

Ces deux sections ont commencé la préparation d'expériences qui seront ensuite montées dans un châssis (sorte de mini-laboratoire) prêté et apporté au lycée par un ingénieur du CNES. Ces expériences subiront, fin mai, des paraboles effectuées par l'avion Airbus 0 G de la société Novespace basée à Mérignac. Elles seront filmées tout au long du vol afin de pouvoir observer et exploiter leur comportement en hyper-pesanteur (ce que ressentent les pilotes de chasse) et en impesanteur (ce que ressentent les astronautes).

Pour l'instant, et jusqu'en février, les élèves des deux classes élaborent des hypothèses. Les idées et les questionnements fusent. Que se passera-t-il en impesanteur avec le sable du sablier, avec l'eau et l'huile, avec un boulier à mouvement perpétuel. Ça s'arrête ou pas ? Autant de questions qui seront embarquées dans l'avion, sous l'œil vigilant d'Aurore Aubérix qui représentera le lycée Françoise en vol.

Cette extraordinaire expérience fera l'objet d'un réinvestissement sur les deux années à venir jusqu'au bac. C'est ce qui a séduit les ingénieurs du CNES : la pérennité de l'aventure, et sa réutilisation pratique au cours des années à venir. Outre la pugnacité et l'enthousiasme des deux professeurs soutenues par Mme Arrestier proviseure du lycée, l'union des secondes générales tout juste arrivées cette année avec la section professionnelle a été aussi un facteur déterminant. Unissant ainsi les deux voies dans un projet commun et exaltant, cette aventure scientifique est aussi celle d'un établissement et de son identité.

Voir aussi l'article de La Dépêche de janvier 2015, ICI : "le lycée Françoise partenaire du CNES"

 

Modifier le commentaire 

par admin dissard-francoise le 17 mars 2015 à 09:56

haut de page