En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

compagnie Rouge Virgule

compagnie Rouge Virgule : Bienvenue

Par admin dissard-francoise, publié le mardi 7 novembre 2017 12:09 - Mis à jour le jeudi 9 novembre 2017 11:25

LES LIAISONS NUMERIQUES

Projet en Résidence au lycée Françoise du 6 au 14 novembre, avec la classe de TES1 de Mme Litchman. Les élèves seront "mis en jeu".

Par La Cie Rouge Virgule : Valérie Surdey et Catherine Mouton        

Une création 2018

Le contexte

Aujourd’hui, les réseaux sociaux organisent de plus en plus notre vie sociale : outils de messagerie, sites de rencontre, forums, sites d’économie collaborative, sont entrés dans le quotidien. Ils promettent une communication libre et semblent porter les valeurs fortes de l’espace public : liberté et gratuité d’accès, égalité, mixité, diversité, tolérance. Ils nourrissent l’espoir d’un nouveau pouvoir citoyen.

Quelle nouvelle société va fabriquer la vague digitale ? Cette révolution nous donnera t-elle le pire, ou le meilleur ? Permettra-t-elle l’épanouissement d’un nouvel espace de liberté ?

Le propos

Questionner le monde d’internet en devenir aujourd’hui et notamment les réseaux sociaux nous intéresse de par l’infini variété de ce qu’il permet. A l’instar du plateau vide, son ouverture semble totale et ses fenêtres multiples. Le monde virtuel offre à l’acteur un terrain de jeu jubilatoire. Se jouer des aspects négatifs et positifs de ce monde interroge sur l’homme et ses libertés, sur l’homme et les sociétés qu’il construit ainsi que sur son humanité.

Et quoi de plus symbolique que de le faire dans l’espace public, le dehors où « tout est possible », l’espace des rencontres et des échanges ?

L’écriture et le jeu

2 femmes, 2 sacs à dos et l’espace public.
2 femmes sont en fuite, échappées d’un centre où l’on désintoxique ceux qui font un usage abusif des réseaux sociaux. Il y a du Thelma et Louise dans leur échappée belle. S’échapper… mais vers quoi ?

Est-on dans la vraie vie ou dans un jeu ? Par une succession de scènes comme autant de pop-up s’ouvrant sur nos écrans, le public sera témoin et pris à parti de l’incursion du monde numérique dans notre quotidien, y compris pendant ce temps de spectacle. Les comédiennes joueront des aller-retour entre l’instant présent et le monde virtuel. Elles se permettront toutes les transformations et s’empareront de l’espace public et de ses attributs pour vivre ou survivre en direct.

Des scènes feront référence à des œuvres majeures d’anticipation : 1984, Fahrenheit 451, Matrix, Black Mirror… La langue s’inspirera des écritures contemporaines. La langue des réseaux sociaux,  le globish, le pic speech, la langue des émoticones, le tchat seront en jeu jusqu’à l’excès. L’univers bouillonnant, analogique et protéiforme de la toile, conduira au numéro, à la performance, au n’importe quoi.
Et comment tout cela se finit-il ? La réponse est 42 !

Création, interprétation et mise en scène : Valérie Surdey et Catherine Mouton
Création costumes : Caroline Delannoy
Création sonore : François Boutibou
Création graphique pour l’espace de jeu : Régis Friaud
Travail du mouvement : Angèle Puchot
Production : Les Thérèses